Bandeau
Addictions 974
Slogan du site
Descriptif du site
Artane©
Article mis en ligne le 10 août 2010
dernière modification le 8 février 2014

par David METE
logo imprimer

L’Artane© (trihexyphénidyle) est l’emblème, l’archétype de la toxicomanie médicamenteuse à la Réunion [1] depuis les années 70. Il est particulièrement prisé sous sa forme comprimé à 5 mg (noter la mention RPR 201).

Il s’agit d’un médicament anticholinergique indiqué dans le traitement de la maladie de Parkinson ainsi que des syndromes parkinsoniens induits.
L’effet recherché est l’euphorie, la stimulation psychique avec un sentiment de toute puissance, un effet dopant : proximité avec amphétamines, crack, ecstasy. Il est souvent absorbé avec une boisson contenant de la caféine : café, soda, boisson énergisante du type "Red Bull" afin de prolonger l’effet psychostimulant et de limiter l’effet amnésiant.

Il peut entraîner une dépendance psychique faible à modérée, qui se développe au long cours. Les autres effets secondaires sont l’augmentation du risque de passage à l’acte violent, les troubles de la mémoire, le développement de caries dentaires secondaire à la sécheresse buccale.

Il fait l’objet d’un important trafic à la Réunion vendu entre 5 et 10 € le comprimé ("grain"). La plaquette de 20 cp se négocie entre 100-120 €. Il provient de prescriptions, de Madagascar. Il est mis en cause dans de nombreux actes criminels. Sa prise s’avère encore plus dangereuse lors qu’elle se fait avec de l’alcool, du Rivotril.

En France, le mésusage d’Artane est une spécificité réunionnaise. Dans le monde, on retrouve son usage toxicomanogène au Brésil, dans les pays du Maghreb ainsi qu’au Moyen-orient.

Bibliographie :

  1. Mété D, Bodereau A, Wind-Nay P, Hurbin E. L’usage détourné de trihexyphénidyle. Alcoologie et Addictologie 2008 ; 30 (2) :129-135.
  2. Mété D, Bodereau A, Wind-Nay P, Hurbin E. Anticholinergiques de synthèse et pratiques addictives. Synapse n°231, septembre 2007 : 27-30.
  3. Jay M. Les toxicomanes et l’usage du Trihexyphénidryle à la Réunion. Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence 1988 ; 36, 2/3 : 75-85.
  4. Bodereau A. L’usage détourné d’Artane© à la Réunion : Résultats d’une étude prospective. Thèse de Médecine, Rennes 2008.
  5. Manche Eric (1989) Place de l’Artane dans la toxicomanie à l’île de la Réunion. Marseille : Univ. Aix-Marseille, multigr. (Th. Méd.).
  6. Rauger E ; Thirion X ; Chanut C et al. Détournement d’usage du trihexyphénidyle (Artane®, Parkinane®) : tendances récentes. Therapie, Volume 58, Number 6, 2003, pp. 541-547(7).
  7. Nappo SA, de Oliveira LG, Sanchez ZM, Carlini Ede A. Trihexyphenidyl (Artane) : a Brazilian study of its abuse. Subst Use Misuse. 2005 ;40(4):473-82.
Notes :

[1appelée "chimique"


Dans la même rubrique

Café
le 6 décembre 2010
par David METE
Tabac
le 14 septembre 2010
par David METE
Zamal (cannabis)
le 12 septembre 2010
par David METE
Rivotril©
le 10 août 2010
par David METE

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2017 © Addictions 974 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.2
Hébergeur : Guetali Haut Débit - SRR